Kyoto — un défi international, culturel et touristique
Interview de Kadokawa Daisaku, maire de Kyoto
[28.04.2014] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | Русский |

La ville de Kyoto lance une réforme d’envergure destinée à renforcer son attrait touristique, notamment en éliminant les pancartes disgracieuses et en mettant l’accent sur l’accueil des touristes étrangers. Le maire de Kyoto, Kadokawa Daisaku, nous en dit plus sur ses ambitions pour l’avenir touristique de la ville.

Kadokawa Daisaku

Kadokawa DaisakuNé en 1950 à Kyoto, Kadokawa Daisaku est diplômé de droit de l’université Ritsumeikan. Directeur du département éducation de la municipalité, il devient en février 2008 le 26e maire de Kyoto. Homme de terrain, il a à son actif plus de 4 700 visites auprès des associations et sur les lieux de l’action municipale. La réforme engagée à Kyoto est érigée en modèle pour les villes du pays entier.

Kyoto, berceau de l’âme japonaise

——A vos yeux, quels sont les atouts de Kyoto ?

KADOKAWA DAISAKU  Peter Grilli, conseiller auprès de la Japan Society of Boston, aime à dire que « Kyoto est le berceau de l’âme japonaise ». Nous devons accorder à une telle déclaration toute l’importance qui lui est due et travailler à renforcer l’attractivité de notre ville. Mais quels sont ses attraits ? L’un des atouts de Kyoto est son artisanat. Depuis plus de mille ans, l’ancienne capitale du Japon nourrit une tradition de fabrication, de l’artisanat traditionnel aux industries les plus modernes.

Kyoto abrite de nombreuses entreprises numéro un mondial dans leur secteur, et chacune possède une histoire intéressante. Par exemple, le fabricant de machines de précision Shimadzu était à l’origine spécialisé dans les autels et accessoires bouddhiques ; le fabricant de composants en céramique Kyocera, mondialement réputé, trouve ses origines dans l’univers de la céramique traditionnelle kiyomizu-yaki et kyô-yaki ; le fabricant de jeux de cartes traditionnels Nintendo est aujourd’hui l’un des grands noms du secteur des jeux vidéo. L’artisanat du saké a débouché sur la pharmaceutique et les biotechnologies, celui du textile et de la teinture sur la fabrication de semi-conducteurs.

L’artisanat n’est pas le seul atout de Kyoto. Depuis la rédaction du Dit du Genji il y a mille ans, Kyoto a donné naissance à de nombreux récits et traditions culturelles : le théâtre no, le kyôgen, la cérémonie du thé (sadô), l’arrangement floral (kadô ou ikebana), l’art d’apprécier les parfums (kôdô)… la culture japonaise est issue de Kyoto. Tout cela est lié au style de vie des Japonais en accord avec la nature, aux spécificités de la ville qu’est Kyoto mais aussi, plus lointainement, à la religion. Les manga, les anime et la gastronomie kyotoïte sont autant d’expressions de nos traditions.

Kyoto, mal-aimée des touristes étrangers ?

——Dans le classement du plus grand site mondial d’avis touristiques TripAdvisor, Hiroshima devance Kyoto. Sur les autres sites touristiques aussi, en 2013, Tokyo figurait en 2e position des villes japonaises les plus appréciées et Kyoto en 9e. Que vous inspire cette situation ?

KADOKAWA Le magazine touristique Travel + Leisure, édité à un million d’exemplaires dans le monde entier, plaçait en 2013 Kyoto en 5e position des « meilleures villes du monde », devant Rome et Paris. Le magazine de tourisme de luxe Condé Nast Traveler, 800 000 exemplaires mensuels, mettait pour sa part Kyoto en tête des villes asiatiques dans son classement mondial 2013 des destinations touristiques. En Amérique du Nord, en Europe et en Océanie, Kyoto et sa culture sont hautement appréciées.

En revanche, en Asie, l’attrait de Kyoto n’est pas suffisamment perçu, me semble-t-il. Les touristes asiatiques abordent les voyages sous des facettes multiples, ils aiment aussi faire des courses. Ils préfèrent par exemple aller à Akihabara acheter des appareils électroniques, plutôt que de visiter Kyoto. Cette tendance a sans doute un impact sur l’attractivité de la ville. Kyoto n’est pas un lieu qui se visite une seule fois. Parmi les 50 millions de visiteurs annuels, 80% viennent pour la cinquième fois ou plus. Nous devons mieux faire comprendre l’attrait de Kyoto aux voyageurs d’Asie et du monde entier.

  • [28.04.2014]
Articles liés
Autres entretiens

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone