Le b.a.-ba du Japon

« Depachika » : les marchés souterrains aux mille et un délices

Vie quotidienne

Les depachika sont des marchés situés au sous-sol de grands magasins. Ces endroits, où bon nombre de personnes en profitent également pour faire du shopping, proposent une grande variété de plats tels que des condiments, des plats d’accompagnement, des bentô et des sucreries, ainsi que des ingrédients frais tels que de la viande et du poisson.

Un monde de mets délicieux

Nombre de sous-sols des grands magasins japonais abritent des marchés alimentaires connus sous le nom de depachika, un terme composé de depâto (grand magasin) et de chika (sous-sol). Ces marchés regorgent de produits pour répondre aux exigences de tous les palais. Les acheteurs peuvent s’aventurer dans une large gamme d'étals spécialisés proposant des spécialités aussi variées que du thé japonais de haute qualité, des friandises de grands confiseurs, de la viande et du poisson frais, des fruits haut de gamme et même du fromage et du vin importés. Il y a aussi des plats prêts à déguster comme des bentô, des plats de pays étrangers, du pain frais et de la charcuterie.

Une sélection de salades dans la vitrine d’exposition d’un magasin

Outre leur vaste choix, l’emplacement des depachika, souvent juste en dessous de l’étage principal d’un grand magasin, ajoute à leur attrait. Après quelques emplettes dans les niveaux supérieurs, les clients peuvent facilement passer faire quelques courses avant de rentrer chez eux. Certains magasins sont même directement reliés par des passages souterrains à des stations de métro ou à des parkings publics, ce qui les rend encore plus faciles d’accès en rentrant du travail ou pour ceux qui cherchent à éviter de transporter leurs achats par temps de pluie ou de chaleur sur le chemin du retour.

Un magasin de tempura propose des portions individuelles qui peuvent aussi agrémenter les bentô

La logistique est un autre élément important des depachika. Il est en effet plus facile et moins coûteux de faire passer les nombreuses conduites de gaz et d'eau nécessaires et d'installer les appareils de réfrigération essentiels dans les sous-sols d'un grand magasin. De plus, avec les cuisines à proximité, le personnel peut également approvisionner les présentoirs et effectuer les livraisons depuis les quais de chargement souterrains.

Bien que les marchés alimentaires souterrains tendent à être plus coûteux que les supermarchés, classiques, ils rencontrent toujours un grand succès grâce à la qualité et à la sélection de leurs produits. Avec l’arrivée des depachika, la concurrence dans le domaine s’est considérablement intensifiée, si bien que les magasins tentent de se démarquer en proposant des services sur mesure et une plus grande variété de produits.

Assortiment de plats d'accompagnement proposés par une épicerie

Se renouveler sans cesse

La chaîne de grands magasins Matsuzakaya a ouvert le premier depachika en 1936 dans son magasin phare de Nagoya. Le phénomène a alors fait des émules puisque d'autres points de vente au Japon ont fait de même et la présence de ces marchés souterrains est devenue pour ainsi dire normale dans les grands magasins. Cependant, ce n’est qu’en 2000 qu'ils ont commencé à susciter un véritable intérêt, après que le grand magasin Tôkyû de Shibuya a dévoilé son étage gastronomique nouvellement rénové. Soucieux de faire peau neuve et de redonner vie à ses rayons en sous-sol, Tôkyû s’est écarté de l’image traditionnelle typique pour acheter des articles-cadeaux haut de gamme, en introduisant des produits et des services très attrayants qui ont su gagner la ferveur des consommateurs.

Depuis lors, les depachika ont évolué en même temps que les modes de vie changeants d'une clientèle de plus en plus variée, comprenant tout aussi bien des mères qui travaillent, des célibataires et des acheteurs plus âgés. La vaste sélection d’aliments préparés et de spécialités et la possibilité d’acheter des quantités adaptées aux besoins de chacun a su trouver écho auprès de personnes souvent très occupées et à qui le temps fait souvent défaut. Le modèle depachika s'est même étendu au-delà des grands magasins pour intégrer des complexes commerciaux dans les gares.

Poisson frais en vente au grand magasin Seibu à Shibuya, Tokyo (Jiji Press)

Un aperçu des habitudes alimentaires nippones

Les touristes venus visiter le Japon à la recherche d'objets populaires ou d'un souvenir unique doivent absolument parcourir les allées d'un depachika avant de rentrer chez eux. De nombreuses marques japonaises et étrangères réputées possèdent des étalages qui regorgent de produits indémodables, ainsi que des articles de saison et des spécialités peu courantes. La plupart des magasins proposent également des échantillons aux clients, l’occasion pour eux d'essayer les dernières saveurs de chocolats, de gâteaux et d'autres friandises.

Des étals vendant des bonbons de marque bordent les allées du depachika de Matsuzakaya à Ginza, Tokyo (Jiji Press)

Les Japonais, réputés pour leur palais fin et exigeant, sont souvent à l’origine des nouvelles tendances gastronomiques, et c’est justement dans les depachika qu'elles se développent. Des friandises célèbres aux plats gastronomiques locaux, ces marchés établis dans les sous-sols des grands magasins japonais sont des microcosmes des goûts culinaires des Japonais.

Une liste de depachika à Tokyo

Daimaru Tokyo : situé juste à côté de la sortie nord-est de la gare de Tokyo, le depachika de ce grand magasin propose entre autres spécialités culinaires une grande variété de bentô. Il compte également une cinquantaine d'étals de pâtisseries de renom.

Takashimaya Nihonbashi : les clients de ce bâtiment historique peuvent acheter un bentô au sous-sol, prendre l'ascenseur où les attendra un employé avenant aux gants blancs et se prélasser dans le jardin sur le toit.

Isetan Shinjuku : l'un des plus prestigieux grands magasins de l'ouest du centre de Tokyo. Il propose un large éventail de confiseries haut de gamme, et est directement accessible depuis la gare de Shinjuku et la station de Shinjuku Sanchôme. Le gâteau aux carottes de Rose Bakery et le gâteau aux macarons de Pierre Hermé Paris sont particulièrement prisés des clients.

Shibuya Tôkyû : ce magasin se trouve tout près de la statue Hachikô en face de la gare de Shibuya. Ce depachika propose des chocolats Bel Amer, des gâteaux aux fruits de Takano et des plats préparés qui font la joie des papilles des jeunes clients. Le rayon « cette semaine » du magasin comprend les magasins les plus en vogue, remplacés par de nouveaux magasins toutes les semaines.

Mitsukoshi Ginza: il propose un vaste depachika pour les acheteurs du quartier commerçant le plus exclusif de Tokyo. Les fans de grands magasins peuvent prendre direction nord pour Matsuya ou sud pour Ginza Six et découvrir d’autres depachika.

(Photo de titre : un employé du magasin distribue des échantillons de gâteau à la patate douce violette.)

alimentation magasin