Série Le b.a.-ba du Japon
L’origami : l’art japonais du pliage de papier
[22.12.2018] Autres langues : ENGLISH | ESPAÑOL | العربية | Русский |

L’art de l’origami s’est développé à partir de techniques de pliage de papier apparues il y a très longtemps au Japon. Cet art est maintenant pratiqué dans le monde entier et s’utilise également dans le domaine de la technologie.

Quand le pliage devient amusant

En quelques pliages, de simples carrés de papier aux couleurs vives se transforment en animaux, oiseaux, fleurs et arbres. C’est l’art de l’origami (littéralement « pliage de papier »). Certains de ses adeptes les plus talentueux s’amusent à créer également des œuvres originales basées sur des personnages populaires tels que Dark Vador ou des créatures Pokémon.

Pour réaliser une figure, il suffit généralement d’une seule feuille, sans découpe. Certaines créations plus recherchées combinent toutefois plusieurs feuilles et requièrent des pliages extrêmement complexes. Alors que dans d’autres pays existe également leur propre tradition de pliage, l’origami japonais est maintenant connu d’un bout à l’autre de la planète. Le mot « origami » a ainsi réussi à se faire une place dans le lexique de nombreuses langues. Il existe même des associations, des concours et des expositions dans le monde entier.

L’art du pliage de papier a su gagner la ferveur de ses adeptes à la fois en tant que divertissement qu’art traditionnel au Japon. De plus, les créateurs repoussent sans cesse les limites techniques et artistiques. Le plus étonnant, c’est que les méthodes de pliage ont pu être appliquées à des domaines mathématiques et technologiques divers tels que la mécanique des structures et le génie aérospatial. Par exemple, les panneaux solaires d’un vaisseau spatial peuvent être repliés à l’aide de techniques d’origami et déployés délicatement lorsque le vaisseau est dans l’espace.

Les œuvres classiques

La grue

La grue est un incontournable de l’origami. Cette vidéo montre étape par étape comment en réaliser une.

Au Japon, la grue est considérée comme un animal qui porte bonheur. Traditionnellement, elle symbolise une longue espérance de vie. C’est pour cette raison qu’une confection de mille grues en papier reliées entre elles par une ficelle est généralement offerte aux personnes malades ou touchées par une catastrophe naturelle en guise d’encouragement ou de prière. Elles sont appelées senbazuru (« les mille grues »). Au fil du temps, ces senbazuru ont tout simplement fini par symboliser la paix (voir notre article Les grues en papier : un message de paix et d’espoir pour le monde entier).

Les mille grues (senbazuru)

Les casques de samouraïs

Le casque de samouraï est de même une autre figure célèbre de l’origami japonais. Ces objets traditionnels symbolisent la fête des garçons, qui a eu lieu chaque année le 5 mai pour célébrer la naissance et la croissance en bonne santé des enfants de sexe masculin. À cette occasion, de nombreuses personnes réalisent des casques de samouraïs en papier journal de grande taille, assez grands pour être portés.

Le papier journal est tout indiqué pour les casques de samouraïs de grande taille.

Voici comment réaliser un casque de samouraï.

Les boîtes

Ces boîtes aux couleurs vives sont non seulement agréables à l’œil et amusantes à fabriquer, mais elles sont également pratiques pour ranger de petits objets comme des trombones.

Différentes sortes de boîtes en origami

  • [22.12.2018]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone