Chronologie du Japon

L’essentiel du mois d’août 2014

Des glissements de terrain causés par des pluies torrentielles tuent 72 personnes à Hiroshima et le Japon commémore les anniversaires du largage des bombes atomiques et de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Retour sur les évènements importants d’août 2014.

Dimanche 3

Japan Airlines a également décidé de commender le MRJ. Le président de JAL, Ueki Yoshiharu (à gauche) avec Hideo Egawa, président de Mitsubishi Aircraft Corporation. Jiji Press

Mitsubishi Heavy Industries dévoile un nouveau centre d’essais et le prototype du Mitsubishi Régional Jet dans son usine de Komaki Minami à Toyoyama, dans la préfecture d’Aichi. Le MRJ sera le premier avion de ligne construit au Japon depuis le YS-11 il y a 50 ans. Le premier appareil doit être livré à la All Nippon Airways (ANA) en avril 2017.

Mardi 5

Sasai Yoshiki, directeur adjoint du Centre en biologie du développement du Riken à Kobe, se suicide sur son lieu de travail. Sasai était l’un des co-auteurs de deux articles sur les cellules STAP publiés dans la revue scientifique Nature, retirés par la suite pour cause de fraude, et il était également le mentor de leur auteur, Obokata Haruko. Lorsque le comité d’enquête sur les articles de recherche du Riken a confirmé la fraude en avril, il a jugé qu’une grande partie de la faute incombait à M. Sasai.

Mercredi 6

La cérémonie pour la paix a lieu dans le parc du mémorial de la paix à Hiroshima pour commémorer le 69e anniversaire du largage sur la ville de la première bombe atomique au monde. Environ 45 000 survivants et leurs familles y assistent, ainsi que le premier ministre Abe Shinzô et les représentants de 68 pays et de l’Union Européenne. Durant la cérémonie commémorative du 9 août à Nagasaki, le maire Taue Tomihisa a exprimé ses inquiétudes concernant la nouvelle interprétation de la Constitution par le gouvernement Abe, qui permettrait au Japon de recourir à l’autodéfense collective. L’ambassadrice américaine Caroline Kennedy a assisté aux deux cérémonies, effectuant sa première visite à Hiroshima depuis sa prise de fonctions en novembre 2013.

La police découvre 9 enfants âgés d’un mois à deux ans dans un appartement de Bangkok. Leur père est Shigeta Mitsutoki, un homme d’affaires japonais de 24 ans ; des mères porteuses ont donné naissance à tous les enfants. Une enquête plus poussée révèle que M. Shigeta a en tout 16 enfants issus de mères porteuses. Les autorités thaïlandaises enquêtent sur une possible violation de la loi sur la protection de l’enfance.

Samedi 9 - dimanche 10

Le ministre des Affaires étrangères japonais, Kishida Fumio, rencontre ses homologues de Corée du Sud et de Chine en marge du forum de l’ASEAN à Naypidaw au Myanmar. Le 9 août, il s’entretient avec le Sud-Coréen Yun-Byung-se, pour la première fois depuis septembre 2013, puis, le lendemain, avec le Chinois Wangi Yi, pour la première fois depuis septembre 2012, trois mois avant l’arrivée de M. Abe au pouvoir. Dans un cas comme dans l’autre, aucune avancée à noter sur des questions de longue date telles que la perception de l’histoire et les différends territoriaux.

Commémoration du 69e anniversaire de la fin de la guerre

Mercredi 13

Mutô Akira, directeur général adjoint du bureau des affaires européennes du ministère des Affaires étrangères, convoque Sergei Zhyosky, l’ambassadeur par intérim de la Russie à Tokyo, après le lancement le 12 août d’exercices militaires russes dans les îles Kouriles, y compris les territoires du nord, objets de dispute. Il réaffirme que les quatre îles (Kunashiri, Etorofu, Shikotan et Habomai) font partie intégrante du Japon.  

Vendredi 15

Le premier ministre Abe Shinzô dépose une gerbe de fleurs au cimetière national de Chidorigafuchi (15 août 2014). Jiji Press

Lors d’une cérémonie à Tokyo pour le repos des morts de la Seconde Guerre mondiale en présence de l’empereur Akihito et de l’impératrice Michiko, le premier ministre Abe déclare que le Japon « s’efforcera au mieux de contribuer à la paix mondiale éternelle ». Cependant, comme l’année précédente, il n’évoque pas le rôle d’agresseur du Japon dans le conflit.

Le ministre des Affaires intérieures et des Communications Shindô Yoshitaka, le président de la Commission de sécurité publique nationale Furuya Keiji et la ministre de la Réforme administrative Inada Tomomi se rendent au sanctuaire Yasukuni.(*1) Le premier ministre Abe effectue pour sa part une donation via un représentant, pour la deuxième année consécutive, et dépose une gerbe de fleurs au cimetière national de Chidorigafuchi. Comparé à l’année précédente, la réaction de la Chine et de la Corée du Sud est plutôt mesurée.

Samedi 16

L’ambassade du Japon en Syrie reçoit un rapport signalant, dans le nord du pays, la prise en otage d’un Japonais par le groupe terroriste État islamique. Il s’agit de Yukawa Haruna, chef d’une entreprise de sécurité créée au début de l’année, arrivé en Syrie en juillet dernier.

Lundi 18

Le ministère de la Défense lance des études par forage marin à Okinawa en prévision des travaux de remblai du district de Henoko à Nago pour y relocaliser la base aérienne des marines US de Futenma à Ginowan. C’est la première fois que des forages sont effectués depuis la proposition du projet en 1996, auquel s’opposent habitants et groupes de protection de l’environnement. Le ministère prévoit d’achever les études en novembre pour commencer les travaux avant avril 2015.

(*1) ^ Furuya Keiji et Inada Tomomi ont quitté leur fonction lors du remaniement ministériel du 3 septembre 2014.

Glissements de terrain à Hiroshima

Mercredi 20

Des pluies torrentielles ont provoqué des glissements de terrain à Hiroshima. De nombreuses maisons ont été rasées par les coulées de boue, faisant 72 morts et 2 disparus. Un total de 217,5 millimètres de pluie est tombé en 3 heures dans l'arrondissement d’Asa-kita, un record de pluviosité dans cette région. Plus de 150 000 habitants ont été appelés à évacuer. La catastrophe a suscité un débat sur la nécessité de désigner les zones à risque de manière plus proactive.

La police recherche des survivants dans un quartier de l’arrondissement d’Asa-minami. Jiji Press

Les autorités chinoises du droit de la concurrence accusent douze fabricants japonais de pièces automobile et de roulements de concurrence déloyale et condamnent dix d’entre eux à verser des amendes totalisant 1,235 milliard de yuans (environ 157 millions d’euros). Sumitomo Electric Industries et Yazaki Corporation, les plus lourdement pénalisés, devront payer respectivement 290 et 241 millions de yuans.

L’Office National du Tourisme Japonais annonce que le Japon a accueilli 1,27 million de visiteurs étrangers en juillet dernier, soit 26,6% de plus par rapport au même mois de l’année dernière, un record mensuel. Plus de 7,5 millions de touristes d’outre-mer ont visité l’Archipel au cours des sept premiers mois de l’année, un autre record. Le yen faible, l’augmentation des liaisons internationales à l'aéroport de Haneda et l’assouplissement des conditions d’obtention d’un visa pour les voyageurs de certains pays de l’Asie du Sud-Est paraissent y avoir joué un rôle.

Vendredi 22

Le ministère russe des Affaires étrangères transmet à l'ambassadeur du Japon à Moscou une liste de noms de citoyens japonais désormais interdits d'entrée sur le territoire russe, en réplique aux sanctions adoptées par Tokyo contre la Russie. Le même jour, les autorités russes arrêtent le baleinier Shônan Maru dans les eaux russes de la mer d’Okhotsk et interrogent le capitaine et son équipage. Les relations nippo-russes continuent à se détériorer depuis le début de la crise en Ukraine, et la visite du président Vladimir Poutine au Japon prévue en automne paraît compromise.

Dimanche 24

Le Japon perd 0-3 contre le Brésil au cours de la finale du Grand Prix mondial de volleyball féminin à Tokyo, terminant ainsi à la seconde place.

Lundi 25

Osaka Tôin remporte le tournoi de baseball lycéen Kôshien de cet été en battant Mie 4 à 3. C’est la quatrième victoire de cette équipe d’Osaka, la cinquième en incluant le tournoi de printemps.

Le gouvernement annonce qu’il rendra public en septembre le témoignage de Yoshida Masao, directeur de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi lors de l’accident de mars 2011. Le gouvernement est revenu sur sa décision de ne pas publier ce document, qui respectait le souhait du témoin décédé en juillet 2013, après la divulgation de certains passages par la presse.

Mercredi 27

L’institut Riken annonce dans un rapport intermédiaire ne pas être parvenu à recréer le phénomène d'apparition de gènes associés à la pluripotence des cellules STAP en utilisant le procédé décrit dans les articles publiés dans la revue Nature en janvier dernier. L’institut continuera les expériences dans diverses conditions jusqu’à la fin mars 2015, pendant que la chef de l’équipe, Obokata Haruko, réalisera une étude séparée jusqu’à la fin novembre 2014.

Le secrétaire général du gouvernement, Suga Yoshihide, confirme que le premier ministre Abe a envoyé un message de solidarité à une cérémonie à la mémoire de criminels de guerre japonais de la Seconde Guerre mondiale tenue en avril au temple Kôyasan Okunoin à Wakayama. Suga affirme que ce message a été envoyé à titre privé.

Samedi 30

Le premier ministre indien Narendra Modi commence une visite de cinq jours au Japon. La proximité entre MM. Modi et Abe laisse espérer un resserrement des liens en matière d’économie et de sécurité.

actualité chronologie