Chronologie du Japon

L’essentiel du mois de mai 2015

Éruption du volcan Shindake dans l’île de Kuchinoerabujima au sud de l’Archipel, projet de réforme de la ville d’Osaka rejeté par referendum et ouverture à la Diète du débat concernant la nouvelle législation sur la sécurité. Retour sur les évènements marquants du mois de mai 2015.

Samedi 2

Le ministre des Affaires étrangères Kishida Fumio entame sa visite à Cuba. Il devient ainsi le premier des ministres japonais à visiter le pays où il rencontre l’actuel président, Raúl Castro, ainsi que son prédécesseur, Fidel Castro.

Lundi 4

Le Conseil International des Monuments et des Sites (ICOMOS), une organisation consultative de l’UNESCO, recommande l’octroi du statut de patrimoine mondial aux sites historiques représentatifs de la révolution industrielle de Meiji. Les 23 sites incluent l’aciérie de Yawata, la mine de houille de Miike, le chantier naval de Mitsubishi à Nagasaki et la mine de houille de Hashima, plus connue sous le nom de Gunkanjima. La Corée du Sud s’oppose à cette nomination en estimant que des Coréens avaient été contraints au travail forcé sur sept des sites en question, au cours de la colonisation japonaise (1910-1945).

Article lié :
La filature de soie de Tomioka inscrite au patrimoine mondial

Mercredi 6

L’Agence météorologique du Japon lève le niveau d’alerte pour le volcan du mont Hakone à 2 sur son échelle de 5 et annonce l’interdiction d’accès aux zones proches du cratère en raison de l’augmentation de l’activité sismique volcanique. De graves conséquences économiques sont à craindre pour cette destination particulièrement populaire auprès des touristes.

Vendredi 8

Toyota annonce un profit record de 2 173 milliards de yens pour l’exercice fiscal 2014 (clos en mars 2015). C’est la première fois qu’une compagnie japonaise dépasse la barre des deux mille milliards. Cette réussite a été possible grâce à la réduction des coûts, à la faiblesse du yen et aux gains acquis sur le marché nord-américain.

Lundi 11

Le département de la Défense américain annonce que 10 appareils de transport hybrides CV-22 Osprey seront stationnés à la base aérienne de Yokota, près de Tokyo. Leur arrivée est prévue pour 2017 et 7 autres engins viendront s’y ajouter en 2021. Il s’agit du deuxième déploiement des Osprey au Japon après Okinawa.

Jeudi 14

Le Conseil des ministres approuve un projet de révision des lois sur la sécurité qui permettra au Japon, entre autres, d’exercer le droit de légitime défense collective et de supprimer les restrictions géographiques du champ d’action des Forces d’autodéfense.

Article lié :
La stratégie sécuritaire du Japon : vers un pacifisme proactif

Sharp annonce un déficit record de 223,3 milliards de yens pour l’exercice fiscal 2014 après de faibles ventes dans les secteurs de l’affichage à cristaux liquides, des batteries à énergie solaire et des téléviseurs. L’entreprise présente un programme de restructuration qui inclut l’incitation au départ volontaire de 3 500 employés.

Article lié :
L’électronique grand public japonais en perte de vitesse : quelle stratégie pour l’avenir ?

Dimanche 17

La patineuse artistique Asada Mao annonçant qu’elle va reprendre l’entraînement à une conférence de presse tenue à Toklyo, le 18 mai 2015 (Jiji Press)

Les habitants d’Osaka rejettent par referendum à une très courte majorité le projet de réforme administrative de la ville qui proposait une réduction de la bureaucratie inutile au moyen d’une nouvelle division en 5 arrondissements spéciaux. Le maire, Hashimoto Tôru, annonce qu’il quittera son poste et se retirera du monde de la politique à la fin de son mandat. Le leader du Parti de la Restauration, Eda Kenji, assume également la responsabilité de cet échec en démissionnant. Il est remplacé par Matsuno Yorihisa.

Article lié :
Hashimoto Tôru, un monstre médiatique

Lundi 18

Asada Mao, triple championne du monde de patinage artistique, annonce son retour à l’entraînement. Elle avait décidé de faire une pause dans sa carrière en mai 2014, après une 6e place décevante aux Jeux de Sochi.

Article lié :
À Sotchi, tous les yeux du Japon seront tournés vers Asada Mao

Éruption volcanique et tremblement de terre

Mardi 19

Le département des Transports américain annonce que le grand équipementier automobile japonais Takata a pris connaissance de défauts sur ses airbags et a approuvé un rappel à l’échelle nationale concernant 34 millions de véhicules, le plus grand rappel jamais effectué aux États-Unis.

Mercredi 20

L’Association japonaise des zoos et des aquariums (JAZA) vote l’arrêt des achats de dauphins capturés vivants lors de la « pêche dirigée » pratiquée dans la baie de Taiji, dans la préfecture de Wakayama. En avril, l’Association mondiale des zoos et des aquariums (WAZA) avait suspendu l'association japonaise pour avoir refusé sa recommandation d'imposer un moratoire sur les dauphins en provenance de Taiji.

Vendredi 22

Le Sommet des leaders des îles du Pacifique s’ouvre à Iwaki, dans la préfecture de Fukushima, avec pour participants, le Japon, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et 14 nations des îles du Pacifique. Abe Shinzô promet de fournir une aide de plus de 55 milliards de yens dans les trois prochaines années afin de faire face aux conséquences des changements climatiques et de prendre des mesures préventives contre les sinistres.

Le Premier ministre japonais Abe Shinzô a accueilli les autres leaders des pays du Pacifique à Iwaki, dans la préfecture de Fukushima, le 23 mai 2015. (Jiji press)

Mardi 26

Le débat sur le projet de loi sur la sécurité approuvé par le gouvernement le 14 mai s’ouvre à la Diète. Le Premier ministre Abe évoque une situation sécuritaire de plus en plus préoccupante dans la région, avec le programme nucléaire et les développements de missiles balistiques de la Corée du Nord, ainsi que les activités navales chinoises en mer de Chine méridionale et orientale, autant de raisons pour remettre à jour la politique de défense du Japon.

Mercredi 27

La Commission de réglementation de l’énergie nucléaire approuve le redémarrage de deux réacteurs nucléaires de la centrale de Sendai de la Compagnie d’électricité de Kyûshû. C’est la première centrale à répondre aux exigences plus strictes mises en place depuis l’accident de la centrale de Fukushima en mars 2011. La centrale de Sendai sera prête après un examen de vérification final. La remise en service du réacteur 1 est prévue pour fin juillet.

Vendredi 29

Un épais nuage de fumée s’élève de Shindake le 29 mai au matin. (Photographie du site Internet de l’Agence météorologique du Japon)

Le volcan Shindake de l’ile Kuchinoerabujima, à 90 kilomètres de la côte de la préfecture de Kagoshima, entre en éruption et libère une nuée ardente qui atteint l’océan. L’Agence météorologique annonce un niveau d’alerte 5, le niveau maximum de l’échelle, et demande l’évacuation des 137 habitants. Le volcan était déjà entré en éruption en août 2014 pour la première fois en 34 ans.

Article lié :
L’éruption du mont Ontake met au jour la crise de la volcanologie japonaise

Samedi 30

Un tremblement de terre de magnitude 8,1 secoue le Japon à 20 heures 23. L'épicentre se trouve à 682 kilomètres de profondeur à l’ouest des îles Ogasawara, à 874 kilomètres au sud de la capitale, dans l’océan Pacifique. Une forte secousse de degré 5 sur l’échelle japonaise est mesuré à Tokyo, à Hahajima, une des îles d’Ogasawara, et à Ninomiya, dans la préfecture de Kanagawa. Le séisme n’a pas provoqué de tsunami et n’a fait aucun mort.

actualité chronologie