Pourquoi les Japonais aiment-ils tant les uniformes ?

Mitamura Fukiko [Profil]

[30.05.2016] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Il y a pléthore d’uniformes au Japon, à l’école comme dans la vie active, partout. Même ceux qui ne sont pas tenus d’en porter un adoptent une mode vestimentaire proche de l’uniforme, tel le costume de rigueur chez les étudiants à la recherche d’un emploi. Mais d’où vient cette culture de l’uniforme, si forte chez les Japonais ?

Une marée d’uniformes

Le Japon est très certainement l’un des pays au monde où les uniformes sont le plus répandus. La jeunesse porte l’uniforme du collège au lycée, et parfois même à l’université. L’uniforme d’entreprise (essentiellement pour les femmes), quant à lui, est visible sur les lieux de travail, des plus petites entreprises aux firmes géantes, des showrooms de luxe aux échoppes de vente de téléphones portables. Dans quel autre pays du monde cet engouement pour les uniformes est-il aussi fort ?

Ce qui me paraît particulièrement intéressant dans ce phénomène est l’apparition de situations où les gens portent volontairement des vêtements quasiment identiques, alors même que rien ni personne ne le leur impose. Un bon exemple est le code vestimentaire des étudiants à la recherche d’un emploi : un costume noir de coupe standard qui ne révèle rien de la personnalité de son propriétaire. Ce vêtement a tout d’un uniforme. Il en va de même du tailleur des mères et du costume stéréotypé qu’elles font porter à leurs enfants lorsqu’elles cherchent à l’inscrire dans une école primaire privée. Un accoutrement qu’on pourrait baptiser « pseudo-uniforme ».

Ainsi, la culture de l’uniforme au Japon se décompose en deux catégories : l’uniforme dont le port est requis, et l’uniforme volontairement porté, le pseudo-uniforme. Examinons ces deux catégories.

Les avantages de l’uniforme

Le véritable uniforme, c’est-à-dire celui requis par le règlement intérieur d’une école ou d’une entreprise, possède plusieurs fonctions. Nous pouvons en répertorier cinq.

1. Identification

Un uniforme identifie le statut de celui qui le porte comme membre d’une école, d’une équipe de sport ou d’un groupe d’employés sur un lieu de travail, rendant ainsi son rôle immédiatement compréhensible pour autrui. L’uniforme des infirmières dans un hôpital ou des vendeuses dans un grand magasin en est un bon exemple.

2. Fierté et motivation

Le port de l’uniforme contribue à pousser les gens à remplir leur rôle à l’école ou au travail en faisant appel à leur fierté. Voyez les blousons rouges du personnel de nettoyage des Shinkansen de la compagnie JR East Tessei. Le nettoyage est un travail important, mais généralement peu valorisé. En faisant porter à ses équipes de nettoyage ce blouson rouge très voyant, Tessei les signale à l’attention de tous, renforçant ainsi leur fierté dans leur mission et stimulant leur motivation.

Une équipe de ménage de Tessei prête à monter à bord du Shinkansen à la gare de Tokyo. (Avec l’aimable autorisation de JR East Tessei)

Les uniformes spéciaux réservés aux personnels les plus qualifiés ont le même effet. Par exemple, l’uniforme des copilotes de l’aviation civile est orné de trois galons sur les manches et les épaulettes, alors que les pilotes en ont quatre. C’est une autre façon de faire appel à la fierté et de renforcer la motivation.

3. Sécurité et confort

L’uniforme des ouvriers est un exemple de vêtement au port obligatoire destiné à améliorer la sécurité et le confort. Il est conçu pour faciliter le travail et apporter une protection contre les risques d’accident.

4. Publicité

L’uniforme peut également être un support promotionnel de l’image de marque. Celui des hôtesses de l’air de la compagnie Singapore Airlines constitue un exemple typique. Son design inspiré d’un vêtement traditionnel, inchangé depuis 1972, est devenu une marque de fabrique largement reconnue qui a fortement soutenu l’image de la compagnie.

5. Capacité de recrutement

De nombreux uniformes stimulent également la puissance de recrutement de l’organisation qu’ils représentent, en donnant envie aux gens d’y travailler. Un bon exemple est celui de l’uniforme des employés de Disneyland. L’uniforme sert donc une multiplicité d’objectifs, à la fois pour l’organisation qui l’impose et pour ceux qui le portent.

Des hôtesses de la compagnie aérienne All Nippon Airways portent les uniformes successifs de l’équipage depuis la mise en service des liaisons internationales il y a 30 ans, lors d’un événement à l’aéroport de Narita le 3 mars 2016. (Jiji Press)

  • [30.05.2016]

Née à Fukuoka. Diplômée de la faculté des Arts libéraux de l’Université Tsudajuku (Collège Tsuda). Grande connaisseuse des secteurs de la distribution et du commerce au sens large, elle signe des études sur de nombreux thèmes pour des magazines économiques et de distribution sectorielle. Elle a documenté sur son site web son déplacement à Bangkok (Thailande) en novembre 2014, lors d’une enquête sur la croissance économique rapide de la région. Parmi ses principales publications : Yume to yokubô no kosume sensô (Rêve et ambition : la guerre des cosmétiques) et Pocky wa naze furansujin ni aisarerunoka ? (Pourquoi les Français aiment-ils les Mikado ?)

Articles liés
Articles récents

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone