Dossier spécial Petit-déjeuner à la japonaise
Le petit déjeuner du restaurant Tan, à Kyoto

Kiyono Yumi [Profil]

[15.03.2019] Autres langues : ESPAÑOL |

Le restaurant Tan a ouvert ses portes en 2016 à Kyoto. Ses cuisiniers sont d'un fameux ryôtei, un établissement haut de gamme servant principalement de la cuisine japonaise. Ses spécialités : des petits déjeuners et déjeuners simples et sains, composés à l’essentiel de légumes et servis dans de grandes assiettes.

Manger sainement, les deux maîtres-mots

Menu

  • Shira-ae de saison (salade de légumes baignant dans une sauce épaisse de sésame blanc)
  • Sélection de légumes de Tango (nom d’une ancienne région du Japon correspondant aujourd’hui à la partie nord de la préfecture de Kyoto)
  • Nattô fait maison
  • Œuf cru
  • Radis cuit à l’étuvée et sur lequel est ajouté du miso (Furofuki daikon)
  • Uri (une espèce de melon) mariné fermenté dans du son de riz (nukazuke)
  • Riz blanc et soupe miso

Le restaurant Tan ne sert que des petits déjeuners et déjeuners. L’établissement, qui a ouvert en 2016, est situé dans le quartier de Higashiyama à Kyoto, le long de la rivière Shirakawa. Il appartient au restaurant Wakuden, type ryôtei (restaurant traditionnel de luxe disposant uniquement de salles privées), situé devant le temple Kodai-ji, dans le fameux quartier de Gion. Si le restaurant est classé haut de gamme, ses petits déjeuners, eux, jouent la carte de la sobriété. Ils sont essentiellement composés de légumes, d’œufs, de nattô et de tsukemono (pickles).

Les légumes servis dans le restaurant, issus de l’agriculture biologique, proviennent également de la région de Tango, la même que ceux de l’établissement Wakuden. Le concept : servir des légumes dont bon nombre d’entre eux ont été cueillis aux premières lueurs du jour.

Le restaurant se caractérise également par son atmosphère conviviale. On pourrait même se croire en famille ! Sur une grande table, au centre de la pièce, sont disposées de grandes assiettes avec de grosses cuillères. Chacun se sert, partage et fait passer le plat. Les clients peuvent ainsi déguster un repas dans une atmosphère chaleureuse.

Des convives apprennent à se connaître autour d’un bon repas.

Et les maîtres-mots : manger sainement. Autrefois, écrasée par la charge de travail et affaiblie par le stress lorsqu’elle a ouvert ce nouveau restaurant, Mme Kuwamura, la propriétaire de l’établissement, a eu des problèmes de santé. C’est à ce moment-là qu’elle décida de changer du tout au tout, et de retourner à des ingrédients simples et sains.

  • [15.03.2019]

Née en 1960 à Tokyo, diplômée de la faculté de sciences humaines de la Tokyo Woman’s Christian University (TWCU). Journaliste indépendante depuis 1992, après un séjour en Grande-Bretagne et un poste dans une maison d’édition. Ses domaines de prédilection sont l’urbanisme et les communautés locales, l’évolution des modes de vie et les portraits de personnages pionniers, au Japon comme à l’étranger. Ecrit pour Aera, Asahi Shimbun et la version électronique du Nikkei Business, entre autres. Auteure de Choisir où l’on vit pour changer de vie (Kôdansha). Prépare actuellement un troisième cycle en conception et gestion de systèmes à l’Université Keiô.

Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Le petit déjeuner d’une légendaire brasserie de saké, à ObuseLa petite ville d’Obuse est située dans la préfecture de Nagano, à l’ouest de Tokyo, avec en paysage de fond, les célèbres « cinq sommets du nord de Shinano ». Obuse peut aussi se vanter d’abriter l’une des plus anciennes et des plus distinguées brasseries de saké du Japon : Masuichi-Ichimura, établie en 1755. À partir de novembre jusqu'en mars (la saison brassicole), la brasserie offre également le gîte et le couvert à un groupe d'artisans qualifiés alors qu’ils se consacrent avec le plus grand soin aux défis quotidiens de la fabrication du saké.
  • Le petit déjeuner d’Akishino no mori, à NaraLa préfecture de Nara était autrefois appelée pays de Yamato. Yamato était également un terme utilisé pour désigner l’archipel japonais dans sa totalité. Nous allons ici vous présenter des petits déjeuners à la mode de l’ancienne capitale du Japon, Nara. Remis au goût du jour, ils sont un régal pour les yeux comme pour les papilles.
  • Le petit déjeuner de Yuyado Sakamoto, dans la péninsule de NotoUn petit-déjeuner tout simple, servi dans l'auberge Yuyado Sakamoto, à Suzu, à l’extrémité de la péninsule de Noto, sur la mer du Japon.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone