Série Japan Data
Une île sacrée, inscrite sur la liste de l’Unesco
Un aperçu des sites japonais enregistrés au patrimoine mondial
[25.07.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | Русский |

L’île sacrée d’Okinoshima et sites associés dans la région de Munakata a été inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est le 21e site japonais ajouté à la prestigieuse liste.

Une île aux rituels anciens

Le 9 juillet 2017, le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco a annoncé l’inscription officielle de l’île sacrée d’Okinoshima et sites associés sur la liste du patrimoine mondial.

Okinoshima est située à une soixantaine de kilomètres des côtes de la préfecture de Fukuoka, dans la mer de Genkai. Entre le IVe et le IXe siècle, lorsque les bateaux prenaient la mer pour le la Corée ou la Chine, de grands rituels de prière étaient exécutés sur cette île afin de faire fructifier leurs affaires et leur assurer un voyage en toute sécurité.

Environ 80 000 objets d’offrandes ont été découvertes sur l’île, incluant des bagues dorées provenant de la Corée, ou des fragments de bols en verre taillé dont l’origine semblerait venir de Perse. Tous ces artefacts ont été désignés en tant que trésors nationaux. Okinoshima est une île sacrée, car une des trois sanctuaires shintô constituant Munakata taisha (le grand sanctuaire de Munakata) occupe toute l’île.

Okinoshima est régie par de nombreux interdits. En effet, les femmes n’y sont pas autorisées, et les hommes doivent être soumis à certaines contraintes, comme par exemple des ablutions obligatoires dans la mer, avant de pénétrer sur le sol sacré de l’île.

Sites japonais inscrits au patrimoine mondial

Le Japon possède dorénavant 21 sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, en incluant les quatre sites faisant partie du patrimoine mondial naturel.

La Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel (plus connue sous le nom de Convention du patrimoine mondial), adoptée à la Conférence générale de l’Unesco de 1972, a appelé à la création d’une liste des sites naturels et culturels ayant une « valeur universelle exceptionnelle ».

En décembre 1993, les premiers sites japonais ont été inscrits au patrimoine culturel mondial : les monuments bouddhiques de la région d’Horyu-ji (préfecture de Nara) et le château de Himeji (préfecture de Hyôgo). Le 15e site a été inscrit en 2015 : les sites de la révolution industrielle Meiji (répartis sur huit préfectures). Les deux premiers sites du Japon sur la liste du patrimoine mondial naturel ont également été classés en décembre 1993 : Yakushima (préfecture de Kagoshima) et Shirakami-Sanchi (préfectures d’Aomori et d’Akita). Ceux-ci ont été suivis par Shiretoko (Hokkaidô) et les îles Ogasawara (Tokyo).

Au mois de juillet 2017, il y a 1 073 sites inscrits au patrimoine mondial dans le monde entier (832 sites au patrimoine culturel, 206 sites au patrimoine naturel et 35 mixtes). Un total de 193 pays ont signé la Convention du patrimoine mondial.

Liste des sites japonais reconnus par l’Unesco

Sites du patrimoine mondial Préfecture Année de l’inscription
Patrimoine culturel
Monuments bouddhiques de la région d’Horyu-ji Nara Décembre 1993
Himeji-jo Hyôgo Décembre 1993
Monuments historiques de l’ancienne Kyoto Kyoto, Shiga Décembre 1994
Villages historiques de Shirakawa-go et Gokayama Gifu, Toyama Décembre 1995
Mémorial de la paix d’Hiroshima Hiroshima Décembre 1996
Sanctuaire shinto d’Itsukushima Hiroshima Décembre 1996
Monuments historiques de l’ancienne Nara Nara Décembre 1998
Sanctuaires et temples deNikko Tochigi Décembre 1999
Sites Gusuku et biens associés du royaume des Ryukyu Okinawa Décembre 2000
Sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii Nara, Wakayama, Mie Juillet 2004
Mine d’argent de Iwami Ginzan et son paysage culturel Shimane Juin 2007
Hiraizumi Iwate Juin 2011
Mont Fuji, lieu sacré et source d’inspiration artistique Yamanashi, Shizuoka Juin 2013
Filature de soie de Tomioka Gunma Juin 2014
Sites de la révolution industrielle Meiji Yamaguchi, Kagoshima, Shizuoka, Iwate, Saga, Nagasaki, Fukuoka, Kuimamoto Juillet 2015
L’œuvre architecturale de Le Corbusier – Musée national de l’art occidental à Tokyo Tokyo Juillet 2016
Île sacrée d’Okinoshima et sites associés dans la région de Munakata Fukuoka Juillet 2017
Patrimoine naturel
Yakushima Kagoshima Décembre 1993
Shirakami-Sanchi Aomori, Akita Décembre 1993
Shiretoko Hokkaidô Juillet 2005
Îles d’Ogasawara Tokyo Juin 2011

(Photo de titre : préfecture de Fukuoka/Jiji Press)

  • [25.07.2017]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone