Série Chronologie du Japon
L’essentiel du mois de janvier 2019
[15.02.2019] Autres langues : ESPAÑOL | العربية | Русский |

Une nouvelle taxe à payer pour toute personne quittant le territoire japonais, de graves erreurs dans des statistiques du ministère du Travail et victoire d'Osaka Naomi à l'Open d'Australie : retour sur les événements marquants du mois de janvier 2019 au Japon.

Mardi 1er

Un conducteur âgé de 21 ans a foncé sur des passants de la rue Takeshita, très célèbre auprès des touristes et des amateurs de mode japonaise, se situant dans le quartier de Harajuku à Tokyo. Huit personnes ont été blessées, dont certains grièvement. Le commissariat de police de Harajuku a arrêté l’homme pour tentative de meurtre.

Article lié

Vendredi 4

Le Premier ministre Abe Shinzô a annoncé que le nom de la nouvelle ère serait dévoilé le 1er avril prochain. Il a expliqué qu’un décret serait publié à cette date pour officialiser le nom, qui sera ensuite promulgué selon les procédures habituelles. La nouvelle ère débutera le 1er mai, date d’intronisation du prince héritier Naruhito.

Articles liés

La Bourse de Tokyo a démarré l’année 2019 avec une forte baisse des cours due à une chute des actions américaines et à un yen fort. L’indice Nikkei a perdu plus de 700 points avant de remonter légèrement pour terminer la journée à 19 407,40 yens, soit une baisse de 607,37 yens par rapport à son niveau de clôture de l’année 2018.

Samedi 5

L’Association japonaise du jeu de go a annoncé que Nakamura Sumire (9 ans), fille aînée du joueur de go de 9e dan Nakamura Shinya et élève d’école primaire de 4e année de la ville d’Osaka, deviendrait joueuse professionnelle le 1er avril prochain. Elle aura exactement 10 ans lors de son entrée dans le circuit professionnel, ce qui fera d’elle la plus jeune joueuse de l’histoire. Le précédent record était tenu par Fujisawa Rina, âgée aujourd’hui de 20 ans, qui est devenue professionnelle à 11 ans et 6 mois.

Nakamura Sumire, élève de primaire de 9 ans, jouant au go face à Iyama Yûta, détenteur de cinq titres majeurs, le 6 janvier 2019 à Osaka (Jiji Press)

Lundi 7

La Japon a introduit une taxe de 1 000 yens pour toute personne quittant son sol, qu’il soit visiteur étranger ou japonais. L’objectif est de collecter des fonds pour renforcer les services et les installations d’accueil des touristes internationaux visitant le Japon. Le gouvernement vise à faire de l’Archipel un grand pays touristique en vue des Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Article lié

Mardi 8

La lutteuse Yoshida Saori, sacrée trois fois championne olympique, a annoncé sa retraite sur son compte Twitter, à l’âge de 36 ans. Le 10 janvier, elle a tenu une conférence de presse à Tokyo.

Vendredi 11

Les enquêteurs du parquet du district de Tokyo ont de nouveau mis en examen Carlos Ghosn, l’ancien président de Nissan pour abus de confiance aggravé. Il est accusé d’avoir transféré au constructeur japonais des pertes sur des investissements personnels, ainsi que d’avoir dissimulé une partie de sa rémunération de dirigeant des trois dernières années, ce qui représente une violation de la loi japonaise sur les instruments financiers et les transactions. Le 15 janvier, le tribunal du district de Tokyo a rejeté sa demande de libération sous caution.

Article lié

Les autorités françaises ont révélé qu’une enquête a été lancée contre le président du Comité olympique japonais, Takeda Tsunekazu, pour des soupçons de corruption : il aurait autorisé deux versements suspects pour un total de 1,8 million d’euros en 2013, pendant la campagne de candidature japonaise pour les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020.

Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a annoncé que 56,7 milliards de yens de prestations liées au travail (assurance chômage et assurance accidents du travail entre autres) n’ont pas été versés en raison d’erreurs dans des enquêtes statistiques mensuelles sur le travail. Le 18 janvier, le ministère a révélé que des documents nécessaires pour retrouver des données statistiques de 2004 à 2011 ont été perdus ou supprimés.

Le ministre de la Santé, du Travail et des Affaires sociales Nemoto Takumi (au centre) répond à des journalistes après s’être présenté à une commission d’enquête spéciale à Tokyo, le 17 janvier 2019. (Jiji Press)

Tags :
  • [15.02.2019]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone