Série L’année en japonais
Le kanji de l’année 2018 : « Sai » (calamité)
[28.12.2018] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | ESPAÑOL | Русский |

Le caractère chinois, ou kanji, représentant le mieux l’année, choisi par un vote public lors d’un concours annuel passionnément suivi a été dévoilé. Il s’agit de 災, signifiant « calamité » ou « malheur » .

Comme chaque année, le 12 décembre, le « jour du kanji » au Japon, le caractère chinois, ou kanji, symbolisant l’année qui s’achève a été présenté au temple Kiyomizu-dera, à Kyoto. Son supérieur, Mori Seihan, apparaît sur l’immense plateforme de bois du temple pour calligraphier le caractère gagnant sur une feuille de papier japonais washi de 1,5 mètre de hauteur sur 1,3 mètre de largeur.

Cette année, c’est le caractère 災 qui a été élu, en ayant obtenu 20 858 votes sur un total de 193 214. Il signifie « malheur » ou « calamité » et se prononce « sai » ou « wazawai ».

Pour la majorité des participants, ce sont donc les désastres, notamment naturels, qui ont marqué le plus profondément l’année 2018. Le Japon n’a en effet pas été épargné : grand tremblement de terre à Osaka en juin suivi d’un autre séisme meurtrier sur l’île de Hokkaidô en septembre, pluies diluviennes en juillet, deux typhons géants, une canicule aux températures records…

Mais le choix de 災 pour 2018 peut aussi se référer à d’autres malheurs : ceux des
scandales successifs de harcèlement moral qui ont entaché le monde du sport, notamment dans la gymnastique ou la lutte.

En deuxième position arrive le caractère 平, signifiant « paisible » ou « égal ». Cette fois, ce n’est pas pour son sens qu’il a été choisi, mais plutôt car il compose le mot « Heisei » (平成), le nom de l’ère actuelle japonaise, qui prendra fin l’année prochaine lorsque l’empereur Akihito abdiquera et que son nouvel héritier, Naruhito, montera sur le trône 1er mai.

Le kanji 平 compose également des noms d’athlètes qui se sont fait brillamment remarqués en 2018 lors des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en début d’année. Citons entre autres Kodaira Nao (小平奈緒), médaillée d’or en patinage de vitesse sur 500 m et Hirano Ayumu (平野歩夢), médaillé d’argent à l’épreuve du snowboard. Enfin, le joueur de baseball Ohtani Shôhei (大谷翔平) de l’équipe Angels de Los Angeles a été nommé recrue de l’année de la Ligue majeure de baseball des États-Unis.

En troisième position se place le kanji 終, signifiant « fin ». L’année 2018 signe en effet la dernière année de l’ère Heisei, mais elle aura également vu disparaître les 13 membres condamnés à mort de la secte Aum. Du côté des personnalités, la célèbre chanteuse Amuro Namie a mis fin à sa carrière et Takanohana, une légende du sumo, a démissionné de l’Association japonaise de sumo.

Les kanjis venus en tête de liste pour les dix premières places (2018)

Rang Kanji (prononciation) Signification Nombre de votes
1 災(sai, wazawai Malheur, calamité 20 858
2 平(hei, taira, hira Paisible, plat, égal 16 117
3 終(shû, owari Fin 11 013
4 風(, kaze Vent 4 212
5 変 (hen, kawaru) Changer, étrange 3 893
6 暑(sho, atsui Chaleur 3 785
7 大(dai, ookii Grand 3 610
8 最(sai, mottomo Le plus (superlatif) 2 778
9 新 (shin, atarashii Nouveau 2 753
10 金 (kin, kane) Or, l’argent 2 429

Les 22 caractères gagnants depuis le début du concours en 1995.

(Photo de titre : Mori Seihan écrit , le kanji de l’année 2018, au temple Kiyomizu-dera, à Kyoto, le 12 décembre 2018. Jiji Press)

Tags :
  • [28.12.2018]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone